bonjour,
mon mari et moi souhaitons faire construire une maison. le problème qui se pose est que mon mari est lourdement handicapé (myopathie de duchenne) et donc ne travail pas. malgré tout, après simulation auprès d’une banque, nous avons pu voir que nous avons la capacité financière à emprunter le montant nécessaire pour réaliser notre projet. en effet je travail (je suis à la fois salarié d’une service prestataire d’auxiliaire de vie et également salarié de mon mari). nous avons questionné plusieurs assureur pour savoir qui voudrait assurer mon mari malgré sa pathologie mais n’avons eu que des réponses négative. nous avons même fait appel à la convention AREAS qui est censé aider les personnes présentant un risque de santé aggravé mais là non plus nous n’avons trouver aucune solution. bref après plusieurs démarches sans résultat nous n’avons plus de solution pour pouvoir faire construire.
ma première question est de savoir si des gens dans notre situation on réussi a obtenir un crédit immobilier et comment on-t-ils fait?
ma deuxième question est: quels sont les risques d’une fausse déclaration à l’assurance? si vraiment nous ne trouvons pas de solution nous envisageons de faire une fausse déclaration. nous nous disons que ce serait la dernière solution pour avoir un crédit. après quel risques on encourt? de toute façon avec sa pathologie soit on est honnêtes et on déclare tout et on a pas de crédit et on paye dans le vent un loyer pour un logement pas suffisamment adapté soit on déclare pas et on obtient un crédit et au pire le jour ou il arrive quelque chose à mon mari lié à sa pathologie l’assurance nous accuse de faux et ne me rembourse pas la part de mon mari mais au moins j’aurai mon bien immobilier derrière. alors qu’en pensez vous? quels risques j’encours? merci de me donner votre avis ou éventuellement vos solutions.

morgane




3 Responses to “quels sont les risques d'une fausse déclaration à l'assurance de prêt immobilier?”

  • Jean L:

    Tout simplement vous paierez l’assurance pour rien car en cas de sinistre elle arguera d’un faux et donc dénoncera le contrat. Personnellement j’essaierais d’envisager une autre solution: vous avez peut-être un petit patrimoine qui pourrait être nanti au profit de la banque, ou alors emprunter sur une seule tête,…

  • Michel:

    La résiliation de contrat, la non-couverture des frais encourus par le sinistre. Au mieux, un remboursement des cotisations. Conseil d’ami, ne mentez jamais à votre assureur. Il n’a pas le sens de l’humour. Vous risqueriez de rire jaune.

  • col.bozo:

    tiens ça fait penser à un reportage d’il y a 2 semaines fait par des journalistes incompétents, qui donnait raison à quelqu’un dans votre cas, et qui avait menti à l’assureur (dans le questionnaire) pour avoir l’assurance qui conditionnait le prêt. ….quelle bêtise !

    quel est le but d’une assurance ? ce n’est pas d’avoir un contrat et de payer une prime…mais d’être couvert en cas de sinistre !
    Or si vous avez un pépin, il sera très facile de constater qu’il y a eu une fausse déclaration. Dans ce cas il y a déchéance des garanties (codes des assurances) : vous ne serez pas couvert et les primes versées sont perdues !!
    Et sachant que sur ce type de contrat, les assureurs sont très regardant en cas de sinistre, vous n’y échapperez pas.

    A vous de voir maintenant : si tout se passe bien , tant mieux
    mais si vous avez un pépin, ….vous serez dans la m….
    il ne faudra pas vous plaindre et accuser la société à ce moment là ! Vous serez totalement responsable de votre situation
    et pas la peine d’aller en justice, vous n’avez aucune chance

    PS : et par rapport à la réponse précédente, la fausse déclaration n’entraine pas la résiliation mais la nullité du contrat ! nuance !

Leave a Reply

Powered by Yahoo! Answers