21.01.08 : Conversation avec Seb Musset. Notre souverain nous ressasse les oreilles avec son modele anglais. Quel modele anglais ? Celui qui profite ? sa clique d’?lites. Le modele des working-poors qui se sont substitues aux chomeurs. Grace a la force de frappe des m?dias, l’ideologie de l’Angleterre qui se leve tot est partagée par ceux qui en sont les seules victimes. La resignation du salarie precaire anglais est à se tirer les cheveux. Mais ya t-il encore un espoir de prise de conscience des interesses en France ? Pourtant majoritaire, le salarie precaire est un esclave qui se fait peu entendre. Il se reconforte dans l’achat compulsif d’objets qui le persuadent un bref moment qu’il appartient ? la classe sociale superieure. Les plus chanceux d’entre eux visent la propriete immobiliere a l’image des riches ? la difference que, eux, regleront leurs pavillons en trente annees de soumission supplementaires. Oui, Seb Musset, ? la veille d’un Krach boursier, a relu son petit Baudrillard et ca se sent. Le credit est en fait un dressage socio-economique systematique ? l’epargne forcee et au calcul economique de generations de consommateurs qui autrement eussent echappe, au fil de leur subsistance, a la planification de la demande, et eussent ete inexploitables comme force consommative; Le credit est un processus disciplinaire d’extorsion de l’epargne et de regulation de la demande; tout comme le travail salarie fut un processus rationnel d’extorsion de la force de

One Response to “SM – DU SALARIE AU POIDS – 01/2008”

  • bandedecloches:

    Un prêtre doublé d’un aristo qui s’ignore

    Sa propension à se penser comme étant du cotés des opprimés tout en précisant que lui n’est pas dupe et qu’il n’intègre pas tout à fait leurs rangs, signe la vision d’un clerc trans classe … un aristo révolutionno gauchiste de plus

    On tolérera sa prose parfois lucide, notamment le volet idéologique sur la décroissance

Leave a Reply

Powered by Yahoo! Answers