Posts Tagged ‘europe’

Je croyais que Sarkozy était seul contre tous?

http://afp.google.com/article/ALeqM5hGR1HsRODQK0VTOGNpLt-lrShI-A

MDR! Les médias français de gauche nous auraient menti…

Chers amis, le constat est simple. L’Espagne a construit sa richesse nationale sur l’immobilier qui est surévalué de 50% selon une étude BNP Paribas.http://www.prix-immo.com/immobilier-une-surevaluation-des-prix-de-20-en-france-50-en-espagne-article_0105.html

Si les conditions de crédit se font plus difficile et que la croissance se met à baisser en Europe, comme cela sera le cas après que la Fed ait baissé son taux, l’Espagne peut dire adieu à sa croissance et se préparer à une récession doublée d’un effondrement de son marché de l’immobilier.

Combien de temps la BCE tiendra t’elle avec son taux directeur inchangé? Trichet se sentira t’il attaqué par ce représentant espagnol aussi?
@mes amis de gauche: je croyais pourtant que nous étions les seuls en Europe à nous inquiéter de la politique monnaitaire de la BCE? Apparemment Sarkozy est encore en avance non ? ;)




Avec des revenus supérieurs à 10 000 euros par mois, la sénatrice Europe-Écologie Les Verts, Alima Boumediene-Thiery voudrait convaincre les services de l’Etat que sa situation financière est précaire et contourner les critères sociaux d’admission dans un internat public afin que son fils y soit accepté…

Cette dame a, en effet, écrit le 26 mai 2011 au ministre de l’Education, Luc Chatel, pour lui demander d’intervenir en faveur de son fils dont la demande de placement en internat dans un collège public sur Paris a été rejetée selon des « critères sociaux ».

« Avis négatif de l’assistante sociale » regrette Alima Boumediene-Thiery dans son courrier où elle s’emploie à expliquer qu’une sénatrice, dans sa situation, a besoin de l’aide de l’Etat pour s’en sortir. « Je reverse chaque mois 1200 euros au parti politique auquel j’appartiens, je paie également un crédit immobilier à hauteur de 1500 euros (…) In fine, je dois vivre avec près de 2000 euros ».

En réalité, le salaire net d’un sénateur s’élève à 5400 euros par mois et surtout, Mme Thiery oublie de rappeler qu’elle bénéficie de 6240 euros de frais de mandat non imposables, hors dépenses de taxis prises en charge par le Sénat. Ne reculant devant aucun argument pour convaincre le ministre, elle confie plus loin ne pas être certaine d’être reconduite dans son mandat au mois de septembre et donc de se « retrouver sans revenus ».

http://www.atlantico.fr/decryptage/senatrice-verte-alima-boumediene-thiery-internat-fils-criteres-sociaux-reclamation-148366.html




Bonjour à tous,

Je voudrais savoir si vous accorderiez, sur critères sociaux, une place d’internat à l’enfant d’un élu au sénat qui se présenterait à vous, en tant que responsable du CROUS, ou proviseur de lycée?

CITATION ARTICLE:

Si, pour François Hollande, on doit être considéré comme riche à 4000 euros par mois, pour la sénatrice Europe-Écologie, Alima Boumediene-Thiery, 10 000 euros par mois ce n’est pas encore assez !

Cette dame a, en effet, écrit le 26 mai 2011 au ministre de l’Education, Luc Chatel, pour lui demander d’intervenir en faveur de son fils dont la demande de placement en internat dans un collège public sur Paris a été rejetée selon des « critères sociaux ».

« Avis négatif de l’assistante sociale » regrette Alima Boumediene-Thiery dans son courrier où elle s’emploie à expliquer qu’une sénatrice, dans sa situation, a besoin de l’aide de l’Etat pour s’en sortir. « Je reverse chaque mois 1200 euros au parti politique auquel j’appartiens, je paie également un crédit immobilier à hauteur de 1500 euros (…) In fine, je dois vivre avec près de 2000 euros ».

En réalité, le salaire net d’un sénateur s’élève à 5400 euros par mois et surtout, Mme Thiery oublie de rappeler qu’elle bénéficie de 6240 euros de frais de mandat non imposables, hors dépenses de taxis prises en charge par le Sénat. Ne reculant devant aucun argument pour convaincre le ministre, elle confie plus loin ne pas être certaine d’être reconduite dans son mandat au mois de septembre et donc de se « retrouver sans revenus ».

Pour mémoire, le salaire moyen en France est légèrement supérieur à 2000 euros nets selon l’INSEE. Quant au salaire median, il est de 1500 euros nets (50% des Français gagnent moins, 50 autres % gagnent plus).

SOURCE:

http://www.atlantico.fr/decryptage/senatrice-verte-alima-boumediene-thiery-internat-fils-criteres-sociaux-reclamation-148366.html




Powered by Yahoo! Answers