Posts Tagged ‘hauteur’

Avec des revenus supérieurs à 10 000 euros par mois, la sénatrice Europe-Écologie Les Verts, Alima Boumediene-Thiery voudrait convaincre les services de l’Etat que sa situation financière est précaire et contourner les critères sociaux d’admission dans un internat public afin que son fils y soit accepté…

Cette dame a, en effet, écrit le 26 mai 2011 au ministre de l’Education, Luc Chatel, pour lui demander d’intervenir en faveur de son fils dont la demande de placement en internat dans un collège public sur Paris a été rejetée selon des « critères sociaux ».

« Avis négatif de l’assistante sociale » regrette Alima Boumediene-Thiery dans son courrier où elle s’emploie à expliquer qu’une sénatrice, dans sa situation, a besoin de l’aide de l’Etat pour s’en sortir. « Je reverse chaque mois 1200 euros au parti politique auquel j’appartiens, je paie également un crédit immobilier à hauteur de 1500 euros (…) In fine, je dois vivre avec près de 2000 euros ».

En réalité, le salaire net d’un sénateur s’élève à 5400 euros par mois et surtout, Mme Thiery oublie de rappeler qu’elle bénéficie de 6240 euros de frais de mandat non imposables, hors dépenses de taxis prises en charge par le Sénat. Ne reculant devant aucun argument pour convaincre le ministre, elle confie plus loin ne pas être certaine d’être reconduite dans son mandat au mois de septembre et donc de se « retrouver sans revenus ».

http://www.atlantico.fr/decryptage/senatrice-verte-alima-boumediene-thiery-internat-fils-criteres-sociaux-reclamation-148366.html




Bonjour à tous,

Je voudrais savoir si vous accorderiez, sur critères sociaux, une place d’internat à l’enfant d’un élu au sénat qui se présenterait à vous, en tant que responsable du CROUS, ou proviseur de lycée?

CITATION ARTICLE:

Si, pour François Hollande, on doit être considéré comme riche à 4000 euros par mois, pour la sénatrice Europe-Écologie, Alima Boumediene-Thiery, 10 000 euros par mois ce n’est pas encore assez !

Cette dame a, en effet, écrit le 26 mai 2011 au ministre de l’Education, Luc Chatel, pour lui demander d’intervenir en faveur de son fils dont la demande de placement en internat dans un collège public sur Paris a été rejetée selon des « critères sociaux ».

« Avis négatif de l’assistante sociale » regrette Alima Boumediene-Thiery dans son courrier où elle s’emploie à expliquer qu’une sénatrice, dans sa situation, a besoin de l’aide de l’Etat pour s’en sortir. « Je reverse chaque mois 1200 euros au parti politique auquel j’appartiens, je paie également un crédit immobilier à hauteur de 1500 euros (…) In fine, je dois vivre avec près de 2000 euros ».

En réalité, le salaire net d’un sénateur s’élève à 5400 euros par mois et surtout, Mme Thiery oublie de rappeler qu’elle bénéficie de 6240 euros de frais de mandat non imposables, hors dépenses de taxis prises en charge par le Sénat. Ne reculant devant aucun argument pour convaincre le ministre, elle confie plus loin ne pas être certaine d’être reconduite dans son mandat au mois de septembre et donc de se « retrouver sans revenus ».

Pour mémoire, le salaire moyen en France est légèrement supérieur à 2000 euros nets selon l’INSEE. Quant au salaire median, il est de 1500 euros nets (50% des Français gagnent moins, 50 autres % gagnent plus).

SOURCE:

http://www.atlantico.fr/decryptage/senatrice-verte-alima-boumediene-thiery-internat-fils-criteres-sociaux-reclamation-148366.html




Bonjour,

J’ai le projet de faire une demande de prêt immobilier (à priori, mais rien n’est encore sûr, d’une hauteur de 100 000€) Faire cette demande de prêt d’ici quelques années, à vrai dire, au décès d’une grand-tante, lors du traitement de l’héritage (une maison) pour racheter les parts aux héritiers et conserver la maison.
Je suis actuellement au chômage, mais ais le projet de devenir assistante maternelle agréée. Je préfèrerais être indépendante et travailler à mon domicile, mais si ce statut est vraiment trop boudé par les banques, pourquoi pas travailler dans le cadre d’une crèche.

Je ne sais pas encore combien de temps prend le chemin pour devenir AM dès la toute première étape (retirer le formulaire pour la demande) à la validation de l’agrément (du "diplôme" en quelques sortes) Mais je compte me lancer d’ici quelques mois.

Je veux faire cette démarche d’achat de bien, et de demande de prêt seule, sans l’association de mon conjoint. J’ai vu pas mal de dialogues postés à ce sujet sur internet, mais ils mentionnaient tous des AM qui contractaient ou sauhaitaient contracter des crédits immobiliers en association avec leur mari, et donc, en tenant compte de leur salaire.

Je voudrais savoir en gros, dans mon cas, en tant qu’assistante maternelle, débutante, seule à faire la demande de prêt, pensez-vous que cela soit acceptable par les banques?
En tant qu’AM indépendante cela est-il un obstacle?

Merci de vos réponses




les heures supplementaires sans charges, ne sont ni repris pour le calcul de la retraite et du chomage!!
un avantage que perdront tous ceux qui font a ce jour des heures supp!!
la deduction des interets d un pret immobilier seront deductibles a la hauteur de 20% des interets payes sur la base d imposition!
je vous donne un exemple!
vous avez paye sur 2006 ……6000 euros d interets..20%…soit 1200 euros a deduire de la base imposable
votre salaire annuel imposable 15000 euros
15000- 10%=13500 -1200=12300 euros x8%=984 euros d impots
sans la deduction .13500×8%=1080 euros
soit un cadeau sarko de 96 euros!!( vite acheter!!)
cout des 2 mesures heures supp + deduction d interets 8 milliards de deficites en plus!! (le monde)
la question est ……….ou le gouvernement va t il recuperer cette perte de recette???
je pense que ces propositions sont de la poudre aux yeux!!


Powered by Yahoo! Answers