Posts Tagged ‘les fonds’

Les crédits relais sont notre subprimes à la française…

Vous êtes vous déjà posé la question, de quel est le nombre de foyers, ayant souscrit à un crédit relais entre 2007 et aujourd’hui???

beaucoup!… trop.

Tous ces derniers se sont retrouvés coincés avec un bien difficilement vendable, et un crédit sur le dos difficilement gérable pour maintenir une situation financière personnelle saine…

Et lorsque tous ces crédits relais vont arriver à terme, que va t’il se passer??

Saisies immobilières bien sûrs: pleins de biens à prix discount vont revenir sur le marché!

A ce type de saisie, nous pourrions aussi prévoir d’autres saisies dûe aux faillites personnelles issues de la crise financière que nous connaissons actuellement (hausse du chômage oblige)

Ensuite lorsque l’on me répond que les taux de la BCE vont baisser, et que ça va permettre d’amortir la baisse des prix; il y a surement une part de vrai – TOUTEFOIS – n’oublions pas que les fonds propres des banques sont aujourd’hui rares (pertes obliges), que les fonds propres prêtés par l’Etat doivent être rémunérés, et que le prix des biens restent survalorisés par rapport à 4 années de hausses purement entretenues par la facilitation des prêt et des taux d’intérêts historiquement très bas.

Malgré une éventuelle baisse des taux de la BCE, les conditions d’emprunt resteront bien plus difficile et couteuse que ce que ces 10 dernières années.

Dernier point:

n’oublions pas que la hausse de l’immobilier de ces 10 dernières années fut principalement du à 3 facteurs:

A l’origine des investissements bon marchés et très attirants pour les investisseurs (taux de rentabilité pour le locatif + plus value possibles): ces 2 points n’étant plus respectés, a plus d’investisseurs (ou des pigeons mais pour moi ce ne sont pas des investisseurs)

Des conditions d’emprunt facile et un coût réduit quant aux intérêt financiers, ouvrant ainsi la possibilité aux masses de pouvoir devenir propriétaire, donc beaucoup de demande: conditions de crédit n’existant plus et qui dans tous les cas n’existera plus avant un bon moment (les banques doivent reproduire une quantité colossales de fonds propres).

Enfin un effet de mode: vu le nombre de pigeons que ce sont fait avoir – a plus d’effet de mode (sauf pour les has been).

Alors?…

On fait comment pour vendre??…!




J’achète une maison le 1er septembre prochain mais les fonds vont etre débloqués le 29 aout.ma banque va donc me facturer des interets intercalaires, connaissez vous la formule de calcul?
Je précise que les fonds , provenants du pret immobilier et du pret à taux zero seront débloqués en une seule fois, en intégralité, le meme jour.merci
sur internet j’ai vu le mode de calcul suivant:montant emprunt debloqué x par taux d’intérêt x par nombre de jours entre le déblocage et ledebut du remboursement de l’emprunt divisé par 360 jours (car les banques compteraient 360 et non 365 jours), je suis un peu perdue… y a t il un banquier dans l’assistance?MERCI


Bonjour,
actuellement je suis en train de faire des demandes de credit immobilier pour la achat d un terrain et la construction d une maison neuve par des artisans. D apres mes calculs les seuls faris de notaires sont ceux lies a l achat du terrain mais ma banque (la societe generale) me dit que d autres frais de notaires sont a prevoir. En effet cette dernière exige qu un notaire certifie les futurs factures des artisans pour débloquer les fonds !!! Pour ma part c est la première fois que j entends cela et en prenant contact avec mon entrepreneur ce dernier est également étonné.
après contact avec la banque cette dernière me dit que le notaire c est le seul moyen pour debloquer les fonds.
Est ce que quelqu un a deja eu cette aventure ??
merci d avance


Les crédits relais sont notre subprimes à la française…

Vous êtes vous déjà posé la question, de quel est le nombre de foyers, ayant souscrit à un crédit relais entre 2007 et aujourd’hui???

beaucoup!… trop.

Tous ces derniers se sont retrouvés coincés avec un bien difficilement vendable, et un crédit sur le dos difficilement gérable pour maintenir une situation financière personnelle saine…

Et lorsque tous ces crédits relais vont arriver à terme, que va t’il se passer??

Saisies immobilières bien sûrs: pleins de biens à prix discount vont revenir sur le marché!

A ce type de saisie, nous pourrions aussi prévoir d’autres saisies dûe aux faillites personnelles issues de la crise financière que nous connaissons actuellement (hausse du chômage oblige)

Ensuite lorsque l’on me répond que les taux de la BCE vont baisser, et que ça va permettre d’amortir la baisse des prix; il y a surement une part de vrai – TOUTEFOIS – n’oublions pas que les fonds propres des banques sont aujourd’hui rares (pertes obliges), que les fonds propres prêtés par l’Etat doivent être rémunérés, et que le prix des biens restent survalorisés par rapport à 4 années de hausses purement entretenues par la facilitation des prêt et des taux d’intérêts historiquement très bas.

Malgré une éventuelle baisse des taux de la BCE, les conditions d’emprunt resteront bien plus difficile et couteuse que ce que ces 10 dernières années.

Dernier point:

n’oublions pas que la hausse de l’immobilier de ces 10 dernières années fut principalement du à 3 facteurs:

A l’origine des investissements bon marchés et très attirants pour les investisseurs (taux de rentabilité pour le locatif + plus value possibles): ces 2 points n’étant plus respectés, a plus d’investisseurs (ou des pigeons mais pour moi ce ne sont pas des investisseurs)

Des conditions d’emprunt facile et un coût réduit quant aux intérêt financiers, ouvrant ainsi la possibilité aux masses de pouvoir devenir propriétaire, donc beaucoup de demande: conditions de crédit n’existant plus et qui dans tous les cas n’existera plus avant un bon moment (les banques doivent reproduire une quantité colossales de fonds propres).

Enfin un effet de mode: vu le nombre de pigeons que ce sont fait avoir – a plus d’effet de mode (sauf pour les has been).

Alors?…

On fait comment pour vendre??…!

Les prix de l’immobilier ont augmenté de l’orde de 140% en 10 ans de temps. Une énorme bulle spéculative a vu le jour, nombre d’acquéreurs ayant pour seul but de revendre avec une plus-value sur leur bien, un comportement hautement spéculatif.

Rien d’autre n’explique plus la hausse vertigineuse et irrationnelle des prix. Le manque de logement ? Où est-il ? Les stocks d’invendus sont énormes. Sur le seul site "se loger.com", il y a plus d’un million d’annonces !

C’est vrai qu’on assiste à un credit crunch (rétrécissement du crédit) mais même sans, la bulle immobilière aurait fini par éclater. Et c’est fait, et bien fait. D’après l’économiste Jacques Friggit, les prix de l’immo vont baisser dans les 5-7 ans à venir de l’ordre de 30-40%. Parmi la foule d’infos tenant plutôt à la propagande, on a de temps en temps un peu de parler vrai.

Et puis n’oublions pas que les biens immobiliers ne sont pas que des lieux d’habitation mais aussi des actifs, au même titre que les actions ou les matières premières. Or, nous connaissons le début de la pire crise économique depuis 1929, avec un joli risque de déflation, comme celle que connait le Japon depuis les années 90. En période de déflation, la valeur des actifs tend à diminuer.

Bref, investir dans un bien immobilier à l’heure actuel est un bien mauvais calcul. Patience, patience…
et… noyeux joël!!!
@Olivier T: vu les chiffres que tu nous présentes, tu ne dois surement pas habiter sur Paris…


Finances mondiales: Le président Obama propose la plus vaste réforme depuis les années 30.

Le président américain Barack Obama a détaillé son projet visant à renforcer le contrôle des autorités sur le monde de la finance après des années de dérégulation ou de laisser-faire. Il a précisé qu’il s’agissait de la plus vaste réforme depuis les années 30.

Les propositions, qui devront être approuvées par le Congrès, visent à donner à la Réserve fédérale de nouveaux pouvoirs de régulation sur les plus grandes institutions financières du pays. La Maison Blanche a indiqué que la réforme allait introduire plus de discipline et de transparence dans les marchés financiers.

Le but de cette réforme est de s’attaquer aux fragilités du système financier américain. Elle comprendra la constitution d’une nouvelle agence de protection des consommateurs, chargée de superviser spécifiquement les crédits immobiliers et les crédits à la consommation, et de donner au gouvernement le pouvoir de placer sous tutelle les grands groupes qui menaceraient de s’écrouler.

Elle doit comporter la création d’un Conseil de surveillance des services financiers. Cet organe, dont la présidence reviendra au Trésor, sera chargé d’évaluer les risques menaçant le système financier dans son ensemble et de coordonner l’action des différents organes de régulation.

La réforme prévoit également de placer sous la supervision d’un régulateur unique les plus grandes institutions financières du pays. C’est la Fed qui héritera de cette tâche. Pour assurer la stabilité du système, le gouvernement va également relever le niveau de capital que devront posséder toutes les institutions financières, avec des obligations plus contraignantes pour les plus importantes d’entre elles.

Les fonds spéculatifs, qui échappent pour l’instant au contrôle des autorités, devront s’enregistrer auprès d’un régulateur. Cette obligation pourrait néanmoins ne s’appliquer qu’à partir d’un certain montant d’actifs gérés.

Le gouvernement va aussi édicter des normes pour la titrisation, opération consistant à transformer en titres des actifs financiers, afin d’éviter que les émetteurs qui y recourent ne se déchargent totalement de leurs risques sur le reste du système.

Les agences de notation, accusées d’avoir manqué de clairvoyance dans l’estimation des risques posés par ces opérations, devraient être encadrées.

(ats / 17 juin 2009 22:03)

Que dites-vous de ça et du rôle dévolu à la FED?…


Powered by Yahoo! Answers